Prix des Fédérations de Tramoyes (01)

Ce samedi 28 avril 2018, Olivier Beaumann qui est aussi un bon copain et moi avons pris le départ de la course FFC Pass Cyclisme dans l’Ain, à côté de Montluel / GP des Fédérations.

12 tours de 6,5 km, soit 76 km.  450 m+. Le vent était présent au rendez-vous. Un circuit relativement plat, hormis une bosse sur 400 m à 5,8% de moyenne, avant la ligne d’arrivée.

Le 1er tour se roule tranquillement, tel un tour de chauffe. Les 2e et 3e tours se font à plus vive allure, la bosse se monte très vite.  Au 4e tour, un sociétaire de Lyon Vaise Cyclisme, ils étaient 4 sur cette course, s’échappe. Ses camarades de club se mettent devant le peloton en inscrivant un faux rythme. Pertinent jeu d’équipe, bien joué de leur part.  2 ou 3 coureurs tenteront de rejoindre ce lyonnais, mais en vain!  L’équipe Lyon Vaise Cyclisme contrôle parfaitement la course. Les 5, 6, 7 et 8e tours se feront sur un tempo rapide mais pas du tout linéaire. Les tentatives d’échappées sont multiples mais pas concluantes. Le 1er  compte désormais 2 minutes d’avance sur nous.

À la fin de ce 8e  tour, j’accélère au train dans la bosse, à 32 km/h dans du 6% sur 400 m. Je me retourne, plus personne. Hormis Antoine Lorigeon de l’UC Voiron qui se met en danseuse et accélère au punch pour me rejoindre. Le trou est fait. On s’entend pour rouler ensemble en chasse patates du 1er.  Durant ce 9e tour, Antoine aura du mal à m’aider et le rythme de mes relais l’empêchera d’en prendre. Arrive la bosse de la fin du 9e tour. Antoine saute, 8 secondes nous séparent déjà. Je décide, à défaut, de continuer mon raid en solo. Mon but est que personne ne revienne sur moi. Il me reste 3 tours à assurer. Ça va être long. Pendant ce temps, Olivier s’échappe à son tour du peloton avec Benjamin Czajkowski, un sociétaire du B.A.C.C. et ils entament également un raid en duo. A la fin du 10e tour, ils reprendront Antoine Lorigeon. Ils seront donc 3 pour rouler et se relayer sur les 2 derniers tours. Leur objectif est le même que le mien. Que le peloton ne revienne pas. De mon côté, je roule fort au maximum de mes possibilités.

Au terme de 4 tours en solitaire à plus de 40 km/h de moyenne, je franchirai la ligne d’arrivée en 2e position avec 36 secondes de retard sur Benjamin Hoppe, le vainqueur méritant de cette course. Le groupe Beaumann terminera à 2 minutes derrière : Maxime 3e, Olivier 4e et Antoine 5e.  Le reste du peloton arrivera au sprint à 1 minute derrière le groupe Beaumann (4 minutes après le vainqueur du jour).

Bilan positif pour moi avec cette 2e place méritée (1er en D2) et  38 km/h de moyenne pour boucler ces 76 km en 2h00.  450 m de dénivelé positif.  Une bonne organisation de course.  Un circuit agréable.  Des coureurs d’un bon niveau.  2 Rivois dans le top 5 !

Le podium de Tramoyes.

Le podium de Tramoyes.

Yann BRAYMAND